Marathon de Nantes

Gladys prête pour le marathon

Gladys nous raconte son marathon de Nantes couru en avril 2019

Trois ans après Paris et avec un an d’interruption à la suite de son opération, Gladys a rechaussé les baskets l’année dernière et s’est fixée comme objectif de refaire un marathon Cette fois-ci ce sera à Nantes ». 10 semaines de préparation intense (4 à 5 séances d’athlétisme par semaine, couplées à des séances de natation et de vélo) et la voilà fin prête !

C’était dimanche 28 avril 2019, à 09h10, top départ, c’est partiiiii !

Une fois passées l’euphorie et l’aisance des 1ers kilomètres, je me rends très vite compte que le chemin sera long. Pas moins de 8 ponts à franchir, un parcours exigeant, vallonné, en tourbillon, des côtes, des relances et, le piiiire, un vent de dingue ! Je m’arrête à chaque ravitaillement, bois de l’eau et repars. 

Au 1er semi (21km) je suis bien et dans mon allure cible (5’20/km). Mais dès le 25ème km, les raideurs aux jambes apparaissent. Je prends un gel.

Au 27ème km, je me dis « il te reste 15km ! Allez… come on ! ». J’ai hâte d’arriver au 30ème, non pas pour faire le « mur » mais je me dis qu’à partir de là je pourrai commencer le décompte… Le mental compte énormément en marathon.

Au 32ème km,  la foulée se fait plus terrienne. Mes pieds, mes pauvres peutons, sont en surchauffe, j’ai l’impression de ne plus avoir d’amorti. J’ai le dessous des orteils douloureux, j’essaie de ne pas y penser …

Au 37ème… Plus que 5km… J’entends une voix « la douleur est passagère, la gloire est éternelle » Hahaha ! Je me relance (du moins j’essaie).

Au 40ème km, dernier ravitaillement. Je ralentis, prends deux verres d’eau, repars… J’en dépasse certains qui marchent, d’autres sont à l’arrêt … HS si près du but, les pauvres ! Je me dis « allez, il reste 2km = 5 tours de stade … Un pas après l’autre … c’est bien ! »

41ème… La délivrance est proche… Plus que 500m … « allez madame bravo, avec le sourire c’est formidable » me crie un passant ! Encore 250m … dernier virage … Je vois l’arche d’arrivée … enfin … les hourras de la foule me portent ! Ils ne sont là que pour moi ! Je vole (pas vraiment en fait mais j’ai l’impression de ne plus toucher terre) !

C’est fait ! Mon objectif était de 3h45 (mon record est de 3h42 mais je n’ai plus le même niveau). Je ne l’atteins pas et franchis la ligne en 3h49. Je ne suis pas déçue. J’ai tout donné et suis allée au bout du bout ! Contente que ce soit passé … Qu’est ce que c’est dur un marathon !

Merci à tous pour vos encouragements, vous êtes formidables !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :