Ironman 140.6 de Gilles !

Gilles a participé à la très belle course de l’Ironman de Vichy, qu’il recommande pour plusieurs raisons dont la superbe nature proche de Paris, et les adorables bénévoles !

Il est 06h40 lorsque je m’envole dans la nuit  pour un très beau plongeon dans le lac d’Allier. C’est parti pour une longue et très belle journée de sport ensoleillée. Il fait 9°C dehors et 21°C dans l’eau, la combi est obligatoire à cause du ressenti ! Je pars avec 5 personnes pour un départ « Rolling star », c’est à dire une mise à l’eau de 6 personnes toutes les 10 secondes. Le trafic est fluide, je suis partit comme pour un 200 NL mais arrivé à la première bouée 100 mètres plus loin, grâce à cette organisation, il n’y avait personne, pas de bagarre. La suite des 3,7 km de nage, consiste en un aller retour en 2 longues lignes droites. A l’aller, j’ai rêvassé, regardé le soleil se lever, et je me suis un peu égaré pour arriver au demi-tour, où le soleil était bien présent. Je me suis concentré sur le retour, et j’ai nagé plus droit le long des bouées. J’ai pris du plaisir en nageant en 5 temps. Je sors en 1h06, je n’arriverai donc jamais à nager 1h sur IM ! Ce n’est pas grave je me sent bien concentré sur la T1, j’avale 1 gel, tout va très bien.

Pour le vélo, j’avais reconnu le parcours 4 jours avant. Je savais que je ne battrai pas un record aujourd’hui mais pour faire une course propre et soignée, la reco donne un avantage certain. Je suis parti vite (ça caille) et j’ai optimisé les portions plates. Après la première belle bosse à 12km, on aperçoit la chaîne des volcans. Les couleurs du matin sont très belles, la nature sent bon, c’est super et je dépasse plein de gens ! Oulaaaa doucement Gillou ! Après 1 grosse grosse descente, je fonce tout à droite et c’est partit pour 3 tours de 50 bornes très vallonnées avec 1 vrai belle bosse. Je mets le petit plateau et je monte à 34.21 km/h. 80 tours environ à 150 pulse, j’ai la caisse avec tout le reste sur 50.18 km/h. en moyenne. Après que Guillaume Lepers m’ait enrhumé en CAP au « 321 de Lorme », je sens que la forme revient bien ! J’enchaîne les trois tours convenablement, bien régulier, pas de faute de ravitaillement : que des barres, pas de gel, de l’eau toutes les 5′, et du coca pour la fin. 170ème km, fin des tourniquets, je prends le chemin pour la T2, mais patatra,1 bidon qui roulait au sol s’est bloqué sous ma roue arrière et j’ai dérapé, chuté, et roulé boulé… Bilan : 1 coude arraché, le poignet abîmé, et le guidon tordu ! Après 10 minutes d’arrêt, je suis meurtri, mais c’est repartit avec une belle moyenne horaire. Je ne ferai jamais la course parfaite sur IM mais tant pis je veux finir ce vélo !

Après 6h20 je rentre dans la T2, et la c’est difficile, j’ai quand même mal un peu partout, je prends mon temps (8 minutes) !

Dernière partie avec le marathon, je débranche le cerveau et c’est parti !

1, 2, 3 puis 5 km donc 1er tour bouclé, je cours en gérant mon allure. Aux ravitaillements, je bois des petites gorgées d’eau de Vichy, je suis bien concentré.

On est très loin de la ferveur des courses en Allemagne ou Espagne, où les gens vous boostent ! Ici, c’est thermal, les gens se soignent en buvant de l’eau, pas en faisant du sport ! On a même parfois l’impression de gêner ! Fin du deuxième tour, je suis bien dans la gestion. Je prends mon chouchou (compte-tours), et en avant pour le 3ème tour ! Tout va bien, je cours toujours, je marche juste au stand de ravitaillement. Il fait vraiment très chaud et une pause sous les jets d’eau est essentiel ! J’adore la partie opposée à l’arrivée, et les passages sur les ponts, ça me booste à chaque fois ! Enfin, j’attaque le dernier tour. Ce sera une formalité, je prends énormément de plaisir. Je savoure ces moments de sport, plus rien ne m’empêchera d’être un finisher ! Les 3 derniers km sont couru soutenus, je sors du schéma et me régal de voir mes foulées s’allonger ! Pas de folie au ravito, je prends ma demie gorgée d’eau habituelle. Je vois l’arrivée, j’entend le speaker ! Je tape les mains qui se tendent vers moi, je suis heureux !

Très, très heureux avec 4h10 au marathon et finisher en 11h44 ! Soit 12ème de mon groupe d’âge. Sans cette vilaine chute, je faisais un « top 10 » (c’était l’objectif), c’est sûr !

Il est maintenant temps de passer à autre chose…

Gilles à gauche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :